Laurent, Cylia et Serre Romani

Laurent et Cylia se sont rencontrés du temps de leurs études d'ingénieurs agronomes à Toulouse, à l'école de Purpan. Une fois l'école finie.

Cylia, elle, s'est spécialisée dans la presse, puis a troqué sa casquette de rédactrice en chef pour maman à plein temps.

Un jour, autour d'une dégustation sur le village de Maury, un coup de coeur...

Laurent a travaillé successivement pour le Château de Nages à Nîmes, et pour la maison Gabriel Meffre, à Gigondas en Vallée du Rhône, comme directeur des vignobles et des achats vins.

 

La Rencontre, le Projet...


Notre domaine, c'est d'abord un choix de vie pour la famille, travailler ensemble, préparer l'avenir de nos trois garçons. C'est une installation après une dizaine d'années, salariés chacun dans le monde du vin en vallée du Rhône et un retour au pays pour Laurent, fils de vigneron et de Rivesaltes.


C'est ensuite l'amour d'un cépage, le grenache, qui se fait célèbre sur des appellations comme Châteauneuf-du-Pape, capable d'exprimer l'intensité des terroirs du sud, tout en gardant finesse, fruité et élégance.


C'est enfin le charme d'une terre, celle de Maury et de la vallée de l'Agly, de son sol de schistes qui sait justement tirer si bon parti du Grenache. Nos vignes, environ 6 hectares, sont parsemées autour du village. Des grenaches noirs bien sûr, que nous travaillons avec le plus de respect possible, presque entièrement manuellement, où les anciens avaient implanté ça et là un peu de carignan, de macabeu, de grenache gris. Les rendements sont naturellement faibles, guère plus de 5 à 6 petites grappes par cep, et produisent un moût que nous laissons longuement macérer pour en extraire à la fois la force et la finesse.